jeudi 30 décembre 2010

Je vous souhaite ...

Quelques heures avant la bascule, je tenais à vous souhaiter plein de bonnes choses pour 2011.

De bonnes choses drôles à manger, des expositions ébouriffantes, de l'amour de la tendresse et de la complicité, du fun et de l'insolite ...

Bref !

jeudi 23 décembre 2010

Cricriyom twitte-t-elle automatiquement ses articles ?

Parce que bon, c'est énervant à la fin d'avoir à pousser manuellement ses articles depuis le blog sur Twitter ...

Ne reste plus qu'à vérifier que ça marche et a étendre l'action sur les posts de Figure de livre ...

Je ne suis pas encore une geekette !

mercredi 22 décembre 2010

Fêtes de fin d'année

Et voici donc que se préparent les fêtes de fin d'année ...


Tout d'abord Noël avec ses visites en famille, ses repas pantagruéliques, ses montagnes de cadeaux ...
Je dis "ses" car qui dit parents divorcés dit dans mon cas deux fêtes de Noël.
Cette année sera un peu particulière puisque nous serons tous les frères et soeurs réunis, certains venant de fort loin.

Chéri chéri doit s'inscrire dans cette programmation festive un peu dense et ... je comprends que ce ne soit pas forcément évident pour lui.
Je formule le voeu que bientôt, nous fêterons Noël dans "notre famille à nous" que nous construisons et solidifions chaque jour (enfin, on essaie ... ce n'est pas toujours facile avec nos têtes de bois).



Nous poursuivrons ensuite avec le réveillon du nouvel an, cette année prévue avec la fête de Dépayz'arts
http://www.depayzarts.com/l-aerodrome-la-nuit-du-premier-jour

Que de belles soirées en perspectives !

Je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année, pleines de douceurs et en bonne compagnie.

mercredi 8 décembre 2010

Le trésor des Médicis

Hier au soir, j'étais invitée par un grand énergéticien italien à une visite privée du Musée Maillol et de son exposition "Le trésor des Médicis".
http://www.museemaillol.com/

Ce fut fantastique !

Les oeuvres sont superbes, les peintures, les objets précieux (dont un incroyable berceau en or et perles et des tables en marqueterie de pierre) d'une technicité et d'une facture incroyables.


Après la visite de l'exposition, retrouvailles autour d'un fabuleux cocktail (avec du risotto aux cèpes et à l'huile de truffe et le Prosecco qui coulait à flots) et discussions animées avec d'ancien collègues du transporteur d'électricité et avec quelques personnes de l'équipe de cet électricien italien pour parler certes de travail, mais aussi de l'Italie et ... de course !

J'ai donc peut être gagné à cette soirée un lien vers une possible amitié italienne et deux futures Etincelles !

mardi 30 novembre 2010

Double-face

Il y a des jours où mon humeur saute. D'enjouée elle passe à maussade en quelques secondes.
Un coup je me trouve super, j'ai plein de projets et d'espoirs pour l'avenir, je suis contente de ce que j'ai et de ce que je fais.
Un instant plus tard, c'est le désespoir total : je suis nulle, je n'arrive à rien sauf à des choses médiocres et mon avenir est incertain avec une tendance au pire.

Ces périodes sont bien difficiles à vivre. Heureusement qu'avec le temps j'arrive aujourd'hui à chasser ces idées noires. Je me force à voir la vie en rose : j'ai réussi ceci, je peux être fière de cela. Et ça marche ! Méthode Coué, tu as du bon !

Bref, à ce propos de "moral double face" m'est venue en tête l'image de Janus, l'homme avec une face qui rit et l'autre qui pleure. Je me suis dit que c'était bien moi !
Quelle ne fut ma surprise quand j'ai lu la fiche sur Wikipedia de découvrir que Janus est l'homme du passage.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Janus_(mythologie)
(merci Wiki pour cette photo)

Ces sautes d'humeur seraient-elles liées à des moments de passage ? Peut être que c'est cela : devant le changement, on a toujours un peu peur. La peur fait raisonner bêtement, elle rend la situation inconfortable. Et mon inconfort spirituel se change en "je suis nulle".

Je crois que ma technique d'auto-promotion vis à vis de moi (je suis mon public le plus exigeant) est la bonne et qu'elle m'aide à passer le seuil de ces portes et d'aller vers l'avenir.

Signé : Cricriyom from Paris, en mode positif aujourd'hui !

PS : quand à "double-face" himself, petit clin d'oeil à cet anti-héros obsessif compulsif qui finit par sombrer du côté obscur ...

lundi 15 novembre 2010

mercredi 10 novembre 2010

"Double fault" Lionel Shriver


Je viens de finir ce livre, commencé la semaine dernière.
Il vient de paraître en français ("Double faute").

Je suis contrariée.

Ce livre m'a vraiment énervée : l'héroïne n'est qu'une grosse nulle !
Elle perd tout parce qu'elle ne sait pas lâcher prise ni changer.

Dans les pages de commentaires, Lionel Shriver écrit que ce livre traite de l'échec. Elle s'étonne que peu de livres portent sur ce thème alors que beaucoup d'entre nous doivent vivre avec.
Tu m'étonnes !!!
C'est trop rageant, trop frustrant, trop énervant ! Depuis quand les héros des livres peuvent se permettre d'échouer ? De rater leur vie dans les grandes largeurs ? Etre un monstre d'égoïsme au point que vous devez quitter l'être aimé car ce qui vous plait est qu'il soit triste ?

J'ai donc beaucoup aimé ce livre !
Il est rare qu'un livre provoque autant de réactions, même si elles sont négatives.

Je vous en conseille donc la lecture ...

lundi 25 octobre 2010

Lose grip and let things happen

Depuis quelques temps, je suis en roue libre au niveau du futur.

Puisque mon côté psychorigide organisationnel ne me permet pas, malgré toute mon énergie, d'avoir une vision claire de mon futur, j'ai choisi de lâcher prise, de perdre le contrôle et laisser les choses se produire au lieu de les forcer.

La première manifestation de cet abandon a été d'oublier mes clefs. Inédit en 37 ans et quelques de vie bien organisée.

Une fois ce pas franchi involontairement (?), la possibilité fut offerte de tout abandonner, y compris, ô joie, mes contrariétés du quotidien, et même d'en rire.
Quelle liberté !

Quelle liberté de pouvoir rire des défauts de mon cher et tendre Love, love me doux et des miens (un peu seulement, n'est-ce pas ...).

Alors maintenant, voilà, je suis prête. Le futur peut arriver !

Je l'attends d'un pied ... chaussé d'une basket.

Eh oui, quand même, je ne vais pas rester immobile à attendre que le futur arrive. "La mort est dans l'immobilité", c'est bien connu. Et la patience n'est pas ma plus grande qualité ...

mercredi 13 octobre 2010

Flashback : la renaissance de Morcheeba

Hier soir, avec une amie, je suis allée écouter Morcheeba en concert.

Malgré une guitare réglée un peu trop fort par rapport à la chanteuse et une chaleur dantesque près de la scène, c'était superbe !

Mon titre parle de renaissance. C'est le Morcheeba de ma "jeunesse" qui renaît : la chanteuse Skye Edwards est de retour !!!
Nous avons donc pu entendre en live de vieux tubes (ô, joie ! plein de morceaux des albums "Big calm" et "Fragments of freedom" en direct live) et des nouvelles chansons bien pop !


Skye avait une magnifique robe rouge à plumes et traîne

Et voici quelques vidéos :
video

video

Et encore une photo

Et le site de référence :
http://www.morcheeba.co.uk/

Et de très belles photos de quelqu'un qui était plus près que moi ! :o)
http://www.soul-kitchen.fr/17037-photos-concert-morcheeba-bataclan-paris-12-10-2010

Enfin, la vidéo youtubée de leur dernier tube, qui porte le nom de leur cocktail perso :

samedi 25 septembre 2010

Recette pour un début d'automne

Une petite recette d'automne avec que du bio (ou presque) dedans !

Faire suer des champignons de Paris frais avec quelques trompettes de la mort et un peu d'ail, de sel et de poivre.

En parallèle, faire cuire à la vapeur des bouquets de brocoli.

Enfin, faire cuire des tortellini à la viande (de chez Bitotika).

Mélanger le tout et "assouplir" avec un peu de crème.

Je n'ai qu'une chose à vous dire : miam miam !

lundi 20 septembre 2010

TedxChange à Paris

Ce soir, j'ai eu le plaisir de retrouver l'équipe de TEDx Paris pour assister à plusieurs "talks" sur les objectifs du millénaires pour le développement.

"Les objectifs de quoi ?" me direz-vous.
Les 8 objectifs de lutte contre la pauvreté et la faim, pour l'école primaire pour tous, l'égalité des sexes, la réduction de la mortalité infantile, l'amélioration de la santé des mères, la lutte contre les maladies, un environnement durable et bon, tout ça pas tout seul dans son coin, mais grâce à un partenariat mondial.

Bref, une heure et demi de mini-conférences en direct de New York pour parler de gestion des données, d'engagement, de travail avec et pour les femmes et de structuration nécessaire des projets.

Parmi les personnes rencontrées, certaines étaient là pour proposer leurs produits ou leurs services, rechercher des partenaires ; d'autres pour trouver de nouvelles idées pour l'activité "Développement Durable" de leur entreprise et enfin, certains pour leur compte personnel, pour trouver un débouché professionnel ou par pure curiosité.


Melinda French Gates a cherché à tirer des leçons du succès de Coca Cola, présent aux 4 coins du globe, et à les appliquer aux actions des ONG.
La comparaison était audacieuse, mais les idées clefs (mise à jour des données et utilisation en temps réel, appui sur les entrepreneurs locaux, personnalisation) peuvent effectivement s'appliquer avec succès à divers projets.

J'ai également rencontré Sylvie Bonnell (curieux télescopage familial) qui m'a parlé du projet de son fils de construire une école à Sally au Sénégal (curieux télescopage de vacances en famille).
Le lien vers le site de l'association : http://www.afrikavenir.com/index_f.html

Plus d'informations sur les vidéos vues, les partenaires (8 fois oui, Babyloan, Octopus ...) et bien sûr, TEDxParis :
http://www.huitfoisoui.fr/ pour savoir ce que sont ces fameux 8 objectifs
http://www.babyloan.org/fr/ une plateforme de micro-crédit
http://www.octopusnetwork.org/ un logiciel open-source de micro finance
Et une 'tite vidéo de TEDxChange de ce jour :


Une vraie bonne fin de journée, avec de l'optimisme et de l'engagement.


Et pour couronner le tout, j'ai eu le plaisir de souhaiter son anniversaire à une amie à qui je n'avais pas parlé depuis longtemps ; le plaisir de partager le "nourrissage" de l'enfant Baptiste qui râlait beaucoup, et j'aurai bientôt le plaisir de parler avec mon Love, love me doux !

samedi 18 septembre 2010

Watch, read, love

Sur le long de mon chemin ces derniers jours, un panneau signalétique étrange, posé à hauteur des yeux sur le mur d'une agence bancaire :


J'ai proposé comme légende "Attention madame, ton enfant aux oreilles de Mickey penche", mais je crois que c'est peut être pour signaler qu'une petite fille avec son ours en peluche était là ("Little girl with her teddy bear was here"). 

J'ai aussi vu un "vélo électrique" au pied du bureau :

J'ai aussi réussi à terminer la lecture de "A perfectly good familly" de Lionel Shriver. Après 2 tentatives infructueuses, la troisième lecture s'est faite en un seul trait. Comme la plupart des livres de cette auteure, j'ai a-do-ré.
Je regrette que ses livres ne soient pas tous traduits en français. Je recommande la lecture en français de "Il faut qu'on parle de Kevin" (attention, c'est très dur) et de "La double vie d'Irina".
Je vois qu'elle a sorti un nouveau livre "So much for that", je suis tentée !
J'aimerais bien lire aussi "Ordinary decent criminal", "Double fault", "Checker and the derailleurs" ... 
Bref, j'aimerais bien lire tous ses livres !


Je suis contente d'avoir découvert cette auteure, ainsi que Elif Shafak ("Bonbon palace", "La batarde d'Istambul") ces dernières années !
Plus d'informations sur Lionel Shriver :
http://www.harpercollins.com/author/microsite/index.aspx?authorid=27687
et sur Elif Safak
http://www.10-18.fr/site/elif_shafak_&181&28786.html et http://www.ted.com/talks/elif_shafak_the_politics_of_fiction.html

Pour le week-end, un programme de shopping (vêtements japonais, chaussures de course), de culture (journée du patrimoine, quand tu nous tiens) et d'anniversaire en famille et avec "ti voglio bene".
Tout cela sous le Soleil, yipppeeee !

Et lundi, ô joie, un peu de TEDxChange ! Nous échangerons autour d'idées "pour changer le monde".

samedi 4 septembre 2010

Apéro Causette !

Hier soir, je suis allée célébrer la sortie du numéro 10 du magasine Causette.

Dans une très bonne ambiance, j'ai eu le plaisir de rencontrer une partie de l'équipe de la rédaction : Grégory, Bérangère, Liliane, Rachel , une illustratrice, des journalistes, une soeur de P.O.U.F et un gars du Sud ...

Merci donc à Morpheen pour sa superbe dédicace pour Cricriyom et son chéri Love, love me doux


(pour en savoir plus sur Morpheen, son blog http://morpheen.canalblog.com/)

La couverture du numéro 10 présente une rousse à l'air un peu teigneux, estampillée "française d'origine incontrôlable". Il y a de bons articles sur la retraite, les roms, les fesses, le catch féminin et bien sûr, les toujours très bonnes rubriques "on nous prend pour des quiches" et l'horoscope ...
http://www.facebook.com/profile.php?id=100000047828427
ou http://www.causette.fr

Quelques photos prises au cours de la soirée :


Et une vidéo (les premières secondes ne sont pas top, mais je ne sais pas comment les effacer) d'une savoureuse reprise de "Boys boys boys" de Samantha
video
Tout sur les P.O.U.F sur Facebook http://www.facebook.com/PetiteOrganisationUltraFeminine

Bref, j'ai passé une très très bonne soirée !

mardi 24 août 2010

Fin de l'été ?

Sniff, c'est un peu la fin de l'été ...

La pluie va et vient sur Paris, les collègues rentrent de vacances et l'activité reprend doucement. Je collecte plein d'idées d'article "électrique", mais rien ne se dessine vraiment.
Je continue à courir (yippee ! bravo !), même en vacances http://biathlonurbain.com/2010/08/23/pendant-les-vacances-la-course-continue/

La semaine dernière, j'ai passé quelques jours de vacances en Bretagne avec my sweet love. A nous le grand air, les embruns et le calme.
A nous la bruine et la fraicheur aussi pendant que les températures se faisaient caniculaires à Paris !
A nous enfin les coquillages et crustacés, les crêpes et le cidre !


Un petit hommage à Laurent Voulzy et ses "Derniers baisers" doux amers :


Quand vient la fin de l'été sur la plage
Il faut alors se quitter peut-être pour toujours
Oublier cette plage et nos baisers
Quand vient la fin de l'été sur la plage
L'amour va se terminer comme il a commencé
Doucement sur la plage par un baiser

Le soleil est plus pâle mais nos deux corps sont bronzés
Crois-tu qu'après un long hiver notre amour aura changé ?
Quand vient la fin de l'été sur la plage
Il faut alors se quitter les vacances ont duré
Lorsque vient septembre et nos baisers

Quand vient la fin de l'été sur la plage
Il faut alors se quitter peut-être pour toujours
Oublier cette plage et nos baisers, et nos baisers
Et nos baisers !



La vidéo http://www.youtube.com/watch?v=ADQzx_AOqEE&feature=related

mardi 17 août 2010

Idée pour un futur article

Un bref article dans Les Echos a attiré mon attention et m'a intrigué.
Je suis donc allé sur le site source et en voilà un peu plus.

http://www.europol.europa.eu/index.asp?page=news&news=pr100811.htm

Quand je travaillais chez RTE, c'est vrai que nous avons parfois eu des doutes sur certains de nos clients.

Il y a un rapport de 20 pages à consulter pour ceux que ça tente (pour moi, ce sera la lecture du ouikenne !).

mercredi 11 août 2010

Helping hand

Bon, depuis plusieurs semaines, je tourne, je vire et voilà, c'est décidé, je vais demander de l'aide.

J'essaie de trouver un compteur de visites pour mon blog (développé sous Blogger) dont je comprenne le fonctionnement et que je sache installer ainsi que d'autres outils comme "comment suivre les liens dans lesquels mes articles sont repris".

Donc, si vous avez des trucs et astuces faciles d'utilisation et qui ne m'obligent pas à mettre mon blog sous un autre système (parce que là, c'est pareil, je n'ai aucune idée du "comment faire"), je prends !

Le meilleur truc et astuce permettra à son auteur de gagner la photo de son choix (issue du site) dédicacée (ou la la !).


Par ailleurs, si vous avez des suggestions pour faire évoluer le site, maintenant vieux de 6 mois (re-ou la la !), n'hésitez pas à me les envoyer.


PS : j'ai tenu ma promesse de ne pas écrire un article sur l'électricité  ... bien que je parle de compteur ^_^
Pour finir, une belle image d'un bien beau compteur


et peut être un futur service pour le décorer !
http://www.cricriyomfromparis.com/2010/05/froide-mais-bonne-ma-journee.html

vendredi 30 juillet 2010

Have you seen this cat ?

Un nouvel article pour changer de celui sur la "vente" de RTE (mes amis non électriciens apprécieront !).

Cette semaine a été riche en surprises et en diffusion de mes adresses blogs auprès de mes collègues.
Cela m'a permis de renouer avec mon maître d'apprentissage (1994 - 1996, pfiou ! c'est loin !), Jean-Philippe, dont je garde un très bon souvenir, de découvrir les blogs de plusieurs collègues sur le sport en général et la course en particulier (malheureusement accessible seulement depuis l'intranet d'EDF). 

Je me permets de donner un petit coup de pouce à des collègues coureuses qui collectent des dons pour la recherche contre le cancer à l'occasion de La Parisienne :

http://laparisienne.aiderdonner.com/lesetincelles


Vous me direz que c'est bien beau tout ça, mais ça n'explique pas du tout le titre de ce post ! Effectivement !

La semaine dernière, j'ai trouvé ce petit tag de chat, tout mignon.

Je ne vous dit pas où je l'ai trouvé, mais disons que c'est un endroit fréquenté, lieu historique de graffiti et messages en tous genres ...

Et sinon, j'ai un nouveau fan sur la page "Cricriyom from Paris" sur Facebook, encore un que je ne connais pas.
Merci à vous, mes amis, et merci à vous, mes inconnus Franck, Mélissa, Natalia, Delo, Mouna, Muhammad, Lima, "Assuweb" et Riko de me suivre sur Facebook.
N'hésitez pas à poster des commentaires élogieux et à recommander mon site !

lundi 19 juillet 2010

Une "tuerie" estivale

Pas de violence dans cet article, mais des retrouvailles avec une "tuerie" estivale alimentaire :
les aubergines panées !

Ô my ! J'avais oublié comme c'était bon et simple à faire !

Peler les aubergines, les couper en rondelles d'un demi-centimètre d'épaisseur, les passer dans un oeuf battu avec une pincée de sel puis dans la chapelure et faire frire dans l'huile.
Bien égoutter et saler.
Savourez !

En images :

Merci à ma première cuisinière (Maman) de m'avoir rappelé cette recette !    :o)

Partagez cet article :

mardi 6 juillet 2010

Du bonheur pour les oreilles

Jeudi dernier 1er juillet, avec une amie, je suis allée chouchouter mes oreilles au festival Jazz d'Enghien-les-Bains.

Patricia Barber était en concert !
Je n'ai pu résister à cette fabuleuse promesse de passer 1h30 en sa compagnie.

Je reconnais que le batteur fou était un peu lassant dans ses solos, mais quand elle chantait, c'était tout simplement magique !

Du régal pour les oreilles et de l'émotion à chaque chanson.

Le concert s'est fini par "If I were blue", que ne connaissais pas et qui est bien belle.


if i were blue
like David Hockney's pool
dive into me and glide
under a California sky
inside your mouth and nose and eyes am i

if i were blue
like Edward Hopper's afternoon
lift the sash to air the breeze
let my summer flush your cheek
lie supine beneath the soft and gentle season

would that this were that
this is more like black
dark as darkest indigo
sickly sweet and ripe
like nothing
smothering light

bring on the pelting rain
palpable sensual pain
like Goya in his studio
in the thick of night
absence is
dull and silent

if i were blue
a pale Picasso blue
as beauty is to sorrow
let me cover you in sleep
and in your melancholy i would give you peace

if i were blue...

Si Patricia passe près de chez vous, n'hésitez pas et foncez ! Si vous allez à Chicago, allez la voir !

Pour en savoir plus, voici l'adresse de son site http://www.patriciabarber.com/


Partagez cet article :

mercredi 30 juin 2010

Thomas chez Oddo

Ce soir, inauguration de l'exposition des peintures de Thomas Ivernel dans l'atrium de Oddo & Cie, 12 bd de la Madeleine à Paris.

J'y ai retrouvé la jeune fille et le lapin, avec une ébauche de balcon (discret, sur la gauche) :

Au fil des couloirs, des tableaux accrochés au hasard des salles. Ici, les "p'tits gars de banlieue" au milieu des ors d'un beau salon ...


Là, un baiser très tendre

Un ciel de nuit


et la foule qui se presse ...

Bref, une exposition wa-wa-woum pour un artiste qui le mérite bien !
http://thomasivernel.com/index.html

Partagez cet article :

dimanche 27 juin 2010

En passant, des gars et des filles très gays

Au cours de la ballade slave, nous avons croisé la Gay Pride 2010.

Voici quelques clichés (ah ah ah) et une vidéo avec plein de gens qui ont la pêche ...



Il y avait, en marge du défilé, plein de petits gars et de jeunes filles pas tellement homos ... très sexués en tous cas !
Je ne sais pas bien s'ils participaient à la gay pride ou à la "fun sex pride" ou la "il fait chaud, je montre mon nombril et je drague - pride" ...


Partagez cet article :

samedi 26 juin 2010

Paris Slave

Sous un Soleil de plomb, une grande ballade de 11km dans les rues de Paris à la recherche de notre âme slave.

Au menu, des églises orthodoxes, une merveilleuse petite boutique de thé Kusmi, un restaurant georgien, le musée Zadkine et des choeurs en répétition ...







Le diaporama :


Le circuit :
Première partie entre le 17ème et le 16ème
http://www.walkjogrun.net/routes/current_route.cfm?rid=756DE2D5-E24C-C02B-B5F1104954EF5C12
La deuxième partie entre le 5ème et le 15ème
http://www.walkjogrun.net/routes/current_route.cfm?rid=757141A2-EE96-BF5B-F286C973105FF79F


Partagez cet article :

vendredi 18 juin 2010

Exposition - Thomas Ivernel

L'an dernier, j'ai découvert les peintures de Thomas Ivernel, notamment "La jeune femme au lapin" :

Cet hiver, j'ai vu certaines de ses toiles dans la série "Une famille formidable" en tant qu'oeuvres du fils Nicolas Beaumont
http://www.tf1.fr/une-famille-formidable/personnages/nicolas-5597891.html

Thomas Ivernel expose prochainement dans l'Atrium de Oddo & Cie, 12 bd de la Madeleine à Paris, allez-y !
Quelques anciennes peintures : Galerie 2008

Un autre article et quelques toiles (j'aime bien celles en page 3)
http://www.galerie96.com/galerie_art_contemporain_Paris_Thomas_Ivernel_bio-ArtContemporain

samedi 12 juin 2010

Réconfort familial

Cette semaine, j'ai reçu une petite carte de mon neveu B*, qui va fêter ses 17 mois à la fin du mois.
Cette carte a été choisie par ses parents pour lui expliquer que j'étais malade, et j'ai eu droit à un petit dessin de réconfort et de "prompt rétablissement".

Inutile de vous dire que mon coeur de "tatie" a fondu !
J'étais là avec la larmichette à l'oeil, très touchée de cette marque de sollicitude de ses parents et de ce petit neveu.

J'ai recherché sur le web "comment expliquer la maladie à un enfant", et j'ai trouvé cet article sur le site Naître et grandir.

mercredi 9 juin 2010

Faire le pari de l'amour

Hier, je suis allée voir une belle exposition sur le mariage et le "pari d'amour" que cela représente.

Gérard Uféras a suivi plusieurs mariages (et PACS) sur Paris et propose de nombreuses photos touchantes, drôles, pleine de sens.
L'exposition à la Mairie de Paris est bien conçue. Les photos sont accompagnées de plusieurs bandes audios et les murs sont couverts de citations des mariés, recueillies par le photographe. Les mariés parlent de leur rencontre et de ce que le mariage représente pour eux.

J'avoue que j'ai un gros faible pour cette exposition, mais également pour le site web. J'ai aimé lire les témoignages des mariés, leurs histoires ...
Le site web de l'expo Paris d'Amour

Je recommande vivement cette exposition !

dimanche 30 mai 2010

Patience, vocabulaire et Sécurité Sociale

Une hospitalisation d’urgence est une bonne leçon de patience, de vocabulaire et un bon rappel des mérites de la Sécurité Sociale française.

Il faut une bonne dose de patience pour joindre un médecin chez SOS médecins un lundi de Pentecôte et plusieurs essais. De la patience aussi quand on fait la queue aux urgences, de la patience quand on attend d’être examinée par un externe, puis un interne, de la patience encore quand on attend un traitement qui fera diminuer cette fièvre.
De la patience quand cette fièvre ne passe pas et qu’à plus de 40°C, un simple courant d’air devient douloureux.
De la patience quand il faut s’extirper de cette torpeur d’anesthésie générale et qu’on lutte contre le sommeil qui revient.
De la patience qu’il faut maintenant pour ne pas courir partout, accepter de ne pas savoir où en sont ses dossiers après une semaine d’absence, accepter cette fatigue et laisser son corps se remettre de l’intervention chirurgicale et des 4 jours de fièvre.

Mais c’est aussi une « occasion unique » d’améliorer son vocabulaire et de réfléchir à des prochaines parties de Scrabble où l’on va pouvoir poser des mots avec des h, des x et des y.
Alors voilà, je propose une petite liste de termes repérés ces derniers jours : adénomyose, hydrosalpinx, adhésiolyse, coelioscopie, endométriose, pyosalpinx, sigmoïde, apyrexie, hémostase, péritonéal, antibioprophylaxie, citrin, anéchogène …
Pour le Scrabble, « apyrexie » a ma préférence (c’est un scrabble qu’on peut poser si on trouve 1 lettre sur le plateau, il comprend un p, un x et un y => un maximum de points) et dans la vie, ça a ma préférence aussi puisque cela signifie « absence de fièvre ».

Et pour finir, c’est aussi l’occasion de se rappeler comme il est doux de payer des cotisations à la Sécurité Sociale et de voir que ses frais médicaux sont pris en charge.
La nuit d’hospitalisation coûte plus de 1000 €, dont 80% sont pris en charge par la Sécurité Sociale, le reste, y compris le forfait journalier le cas échéant, étant couvert par une bonne mutuelle.
Je n’ai pas eu la présence d’esprit (que voulez-vous, la fièvre …) de prendre en photo la feuille indiquant les frais médicaux facturés par nuit et par type de service, mais aucune « chambre » n’était à moins de 1000 € la nuit. Et ce n’est pas aussi confortable qu’au Plaza Athénée (enfin, j’imagine …).
La fiche se terminait par un « forfait », j’ai trouvé ça étrange. Surtout que c’était un « forfait cœur-poumon » à 102 000 €. Le « forfait » a un petit air de publicité et je reste dubitative sur le côté attractif d’une greffe coeur-poumon …

Bref, tout cet article pour dire que les 7 derniers jours n’ont pas été une partie de plaisir, mais qu’avec un peu de philosophie et d’humour, passé la frayeur et la douleur, la vie est belle !


Notez Bien : un grand grand merci à mon chéri qui m’a supporté pendant la montée de fièvre (avec beaucoup de pleurs autour de 38,5°C) et m’a emmené aux urgences, à ma famille qui m’a envoyé ses supports téléphoniques, logistiques et physiques, à mes amis pour leurs bonnes ondes et plein de gratitude pour les messages de prompt rétablissement !


Nature Capitale - mai 2010

Dimanche dernier, nous sommes allés faire un tour de "nature" aux Champs Elysées.

Il y avait foule, Soleil et plantes cultivées pour l'agriculture des pieds de l'Arc de Triomphe jusqu'au rond point des Champs Elysées.

Quelques mignonnes photos des palmiers, ananas, tournesols et autres brins de blés ...



Le site officiel de la manifestation : http://www.naturecapitale.com/

lundi 10 mai 2010

Cueille la nuit

Ce dimanche, nous avons fait avec Love, love me doux, une jolie ballade à vélo sur les berges de la Seine, entre Melun, Vosves et Boissise le Roi.

15 km de pédalage sur une route très jolie, avec tout ce que j'aime !

De la nature :



De la technique (une écluse automatique)

De l'électricité dans l'air


Et des panneaux qui m'ont laissée perplexe : ne dit-on pas "Carpe Diem" - Cueille le jour plutôt que "Carpe de nuit" ?

(OK, c'est un jeu de mot à moins de 2cents, je le reconnais ...)

Après quelques recherches, il semble que la pêche à la carpe, de nuit, est une pratique sportive de la pêche de rivière. Les poissons ne sont pas tués et doivent être remis à l'eau. Ça tombe bien, la Seine a besoin de poissons ...
http://www.lapecheenregionparisienne.com/carpenuit.html
http://douce-savoureuse.com/reg-nuit.html

Comme quoi, on apprend des tas de choses en faisant des ballades à vélo !

Et je ne résiste pas à la chansonnette d'Yves, adaptée à cette ballade ...

mercredi 5 mai 2010

Une chanson d'amour que j'adore ...

Je le reconnais, ce n'est pas tout jeune, mais définitivement, j'aime cette chanson !

http://www.dianetell.com/si-jetais-un-homme-diane-tell-taratata/

La version originale ...


Si j'étais un homme, je serais romantique, ça c'est sûr !  
Enfin, j'essaierais ...



Moi, si j'étais un homme, je serais capitaine
D'un bateau vert et blanc
D'une élégance rare et plus fort que l'ébène
Pour les trop mauvais temps
Je t'emmènerais en voyage
Voir les plus beaux pays du monde
Te ferais l'amour sur la plage
En savourant chaque seconde
Où mon corps engourdi s'enflamme
Jusqu'à s'endormir dans tes bras
Je suis femme et quand on est femme
On ne dit pas ces choses-là

Je t'offrirais de beaux bijoux
Des fleurs pour ton appartement
Des parfums à vous rendre fou
Et juste à côté de Milan
Dans une ville qu'on appelle Bergame
Je te ferais construire une villa
Mais je suis femme et quand on est femme
On n'achète pas ces choses-là

Il faut dire que les temps ont changé
De nos jours, c'est chacun pour soi
Ces histoires d'amour démodées
N’arrivent qu'au cinéma
On devient économe
C'est dommage, moi j'aurais bien aimé
Un peu plus d'humour et de tendresse
Si les hommes n'étaient pas si pressés
De prendre maîtresse
Ah! Si j'étais un homme

Je t'appellerais tous les jours
Rien que pour entendre ta voix
Je t'appellerais mon amour
Insisterais pour qu'on se voit
Et t'inventerais un programme
À l'allure d'un soir de gala
Mais je suis femme et quand on est femme
Ces choses-là ne se font pas

Il faut dire que les temps ont changé
De nos jours, c'est chacun pour soi
Ces histoires d'amour démodées
N’arrivent qu'au cinéma
On devient économe
C'est dommage, moi j'aurais bien aimé
Un peu plus d'humour et de tendresse
Si les hommes n'étaient pas si pressés
De prendre maîtresse
Ah! Si j'étais un homme
Je serais romantique

Froide mais bonne, ma journée

Quelle froide journée !
C'est presque le retour de l'hiver (cf. les chutes de neige, les vagues impressionnantes...) mais heureusement, les bureaux sont encore chauffés.


Heureusement, j'ai pu me lover contre my sweet heart ce matin et cet après-midi, je fus parfaite  dans une présentation professionnelle, j'ai aidé une collègue et j'ai formalisé une offre de produit pour mon entreprise ("Personnaliser mon Linky" ou "Pimp my Linky").

En exclu, quelques modèles ...


Pour finir, une délicieuse salade bien fraîche et des asperges cuites à point.
C'est l'printemps dans mon assiette !

vendredi 23 avril 2010

La fausse suivante - Bouffes du Nord


Mercredi, avec une collègue, nous sommes allées voir "La fausse suivante" au théâtre des Bouffes du Nord. Une pièce de Marivaux mise en scène par (le beau) Lambert Wilson.

Le théâtre est un peu décrépit, mais il est quand même bien beau et les premiers fauteuils sont sur la scène (et non en contrebas). Idéal pour suivre de près le jeu des acteurs !

Le jeu des acteurs vaut vraiment le coup, notamment celui de Christine Brücher, qui joue le rôle de la Comtesse.

L'histoire est celle d'une femme qui découvre que 1) son fiancé fréquente une autre femme, 2) qu'il n'est attiré que par son argent. Pour le démasquer, elle se déguise en homme et va séduire  l'autre femme.
La fable est grinçante, les répliques étincelantes !

A voir donc !

La rupture - concours de nouvelles

Il y a quelques semaines, j'ai participé à un concours de nouvelles dont le thème était "La rupture" en 1500 à 5000 signes.

Je n'ai pas gagné (sinon, vous en auriez entendu parler bien avant, vous pensez bien !), mais voici la nouvelle gagnante :
http://www.arte.tv/fr/mouvement-de-cinema/Les-Invincibles/3131864.html

J'avoue que je ne suis pas emballée par ce texte.
Et vous, qu'auriez-vous écrit ?

Voilà le texte de ma nouvelle :
Le premier samedi du mois - La rupture chronique

Comme chaque premier samedi du mois, elle me demanda « Veux-tu que l’on rompe ? »

Cela avait commencé comme un jeu entre nous, à notre troisième rendez-vous.
« Veux-tu que l’on rompe ?»
D’abord la surprise de cette question, puis, à ma réponse négative, son sourire et son « Moi non plus, alors, continuons ! »

Cette proposition mensuelle de rupture nous permettait de faire le point sur notre relation, nos sentiments, notre attachement mutuel.
Notre vie amoureuse était faite de rendez-vous amoureux, de voyages, de projets. Elle embellissait chaque saison.
Et sa proposition revenait chaque mois, tous les premiers samedis.
L’idée de pouvoir tout arrêter si le Cœur n’y était plus, voilà qui nous donnait une réelle liberté et nous stimulait.

Mais, au fil du temps, cette liberté est devenue effrayante.
Et si sa réponse était un jour positive ? Et si demain, elle me quittait ?
Le doute était là.

Il finit par prendre toute la place en moi, à occuper mon esprit jour et nuit. Je luttais contre cette invasion insidieuse en multipliant les occasions d’être ensemble. Carte d’abonnement « couple » à la piscine, cours d’histoire de l’art pour nous deux, je faisais tout pour renforcer les liens entre nous.

Malgré cela, je n’arrivais pas à me rassurer.

Ce samedi là, pour me libérer de cette perpétuelle remise en question de notre amour, pour me libérer de la peur d’être quitté, j’ai décidé de répondre « Oui ».

A son air triste, j’ai compris qu’elle avait pressenti cette réponse et que je la décevais.

« Pourquoi ? »
Parce que je n’en peux plus de cette question. Si elle était libératrice aux prémices de notre relation, elle est aujourd’hui source de trop d’incertitude.
« Tu veux que j’arrête de poser cette question ? »
Oui.
« Tu veux que je te dise que notre amour durera toujours, comme dans les films ? »
Même si c’est illusoire, oui, je veux que tu me garantisses que notre amour est certain, qu’il durera. Toujours.
« C’est impossible ! Je ne peux pas te le promettre, te le garantir, tu le sais bien ! »
Alors, au doute, je préfère la certitude de notre rupture.

Alors, certains demanderont pourquoi un tel texte alors que je suis en plein "Love, love me doux". 
Je pense pour essayer de maîtriser ma peur de la rupture. Cela est-il efficace ? A priori oui !
Comme quoi, l'écriture aide !

dimanche 18 avril 2010

Nems aux crevettes

J'ai fait revenir un peu de crevettes, de l'échalotte, du blanc de poulet, un peu de surimi/crabe, de la carotte, des pousses de soja avec un peu de sauce soja.

Ensuite, j'ai ajouté 2 oeufs, un petit oignon nouveau, des vermicelles de soja.

Et roule roule roule dans des galettes de riz.
Un petit tour de poëlle et en route pour la dégustation !

Le diaporama :

samedi 3 avril 2010

Chat, chat et poisson

Sur le pont, un petit chat souriant ...


un autre "touche pas à mon "Sa""

Et, puisque demain c'est Pâques, un drôle de poisson sur un mur !

De quoi égayer nos yeux pendant le jogging !

J'imagine que les propriétaires des immeubles ne sont pas ravis ravis, mais le street art a du bon parfois !

Archives du blog