lundi 25 octobre 2010

Lose grip and let things happen

Depuis quelques temps, je suis en roue libre au niveau du futur.

Puisque mon côté psychorigide organisationnel ne me permet pas, malgré toute mon énergie, d'avoir une vision claire de mon futur, j'ai choisi de lâcher prise, de perdre le contrôle et laisser les choses se produire au lieu de les forcer.

La première manifestation de cet abandon a été d'oublier mes clefs. Inédit en 37 ans et quelques de vie bien organisée.

Une fois ce pas franchi involontairement (?), la possibilité fut offerte de tout abandonner, y compris, ô joie, mes contrariétés du quotidien, et même d'en rire.
Quelle liberté !

Quelle liberté de pouvoir rire des défauts de mon cher et tendre Love, love me doux et des miens (un peu seulement, n'est-ce pas ...).

Alors maintenant, voilà, je suis prête. Le futur peut arriver !

Je l'attends d'un pied ... chaussé d'une basket.

Eh oui, quand même, je ne vais pas rester immobile à attendre que le futur arrive. "La mort est dans l'immobilité", c'est bien connu. Et la patience n'est pas ma plus grande qualité ...

3 commentaires:

celinelyon a dit…

wahou, wahou !!
:))
wahou !!!!

Cocotte kiltee a dit…

Oulala mais c'est carrement un changement de personnalite! Et tu en es a combien de jour(s) de lacher prise? En tout cas felicitation, quelle brave decision! Laisser faire, laisser vivre et laisser aller, que cette nonchalance est belle!

Cricriyom from Paris a dit…

Bon, 15 jours de lâcher prise et le résultat est mitigé.

Je rêve toutes les nuits que j'enfreins ou j'aide des gens à enfreindre les règles et les lois ...
Je cauchemarde à propos de personnes mortes récemment ou de copines qui trouvent des postes à 500km de chez elles.

Freud, au secours !!!
Faut-il que je continue dans cette voie ?

Enregistrer un commentaire

A la demande de certains bloggers de "la photo du mois", je suis repassée en mode "modération" et non plus capcha illisibles ...

Archives du blog