"Cricriyom" s'écrit maintenant "Cricri", sans Yom.

Yom Yom, la "bête sauvage et féroce" qui partageait ma vie depuis juin 1997 est morte cette semaine.

Sieste étirée de Yom Yom

Elle m'accompagnait depuis que j'étais partie de chez mes parents pour travailler à Manosque. Elle a vécu 4 déménagements, 5 emplois, quelques petits amis et 2 histoires d'amour, beaucoup de soirées entre amis, des crises de rire et des crises de larmes.
Elle était là avec ses "mrrou" interrogatifs (entre le ronronnement et le roucoulement de la tourterelle), ses grands yeux bleus, sa passion de se cacher sous les draps quand je faisait le lit.

Quand je rentre maintenant le soir, plus personne n'est là pour m'accueillir, ni pour me sortir du lit le matin (cette pov' bête avait faim, bien sûr).

Mon chez moi est bien vide sans elle et je la pleure.


Commentaires

Anonyme a dit…
Ma petite poulette, ne reste pas seule ... Même si l'absence est difficile, elle restera toujours en toi. Plein de petits chats attendent désespérément un foyer chaleureux et des bras douillets ... Garde ton coeur ouvert ! Bizouxxx
F

Posts les plus consultés de ce blog

La photo du mois de mai 2017 - Lumière(s)

La photo du mois de novembre 2016 - Carré

La photo du mois d'octobre 2017 - Innovation