mardi 31 mai 2011

Cris de ralliement

(Titre initial : "Cris de guerre". Le nouveau titre est plus proche de ce que je voulais exprimer ... Il n'y a pas de guerre ..)

Dimanche en huit (le 22 mai 2011 en somme), je suis allée avec mon amie de Lyon et son room-mate au rassemblement organisé par La Barbe, Osez le féminisme et quelques autres associations.
http://www.osezlefeminisme.fr/article/sexisme-ils-se-lachent-les-femmes-trinquent

Ensemble, nous avons dit "stop" aux propos sexistes qui sont déversés chaque jour et à leur recrudescence actuelle liée à l'affaire DSK.

J'ai pu entrevoir une autre(*) de mes idoles : Audrey Pulvar. J'aime beaucoup cette journaliste et son franc parler !

Quelques photos de cette fin d'après-midi :



(* : une de mes idoles précédemment citée est Caroline Fourest http://www.cricriyomfromparis.com/2011/04/une-epaule-des-debats-du-theatre-et-de.html).

Voilà pour le premier "cri de guerre ralliement" : Osez le féminisme les filles ! Osez le féminisme les gars !
http://www.osezlefeminisme.fr/

Et, sur un ton beaucoup, beaucoup plus léger, un deuxième "cri de guerre ralliement", de supermarché celui-là, qui rappelle avec décalage, celui de Coluche dans le film éponyme ...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Banza%C3%AF_(film)

vendredi 20 mai 2011

"Vie maritale"

Cette semaine, j'ai fait une petite mise à jour de mon CV et j'ai remplacé "célibataire" par "vie maritale".

C'est une copine qui m'a dit de le faire ... puisque c'est la réalité de ma situation.

Mais ce n'était pas encore allé de ma vie quotidienne jusqu'à mon CV ...

Deux mois déjà que je vis avec Love, love me doux et Le p'tit jeune, mais tout n'est pas encore complètement intégré dans tous les recoins de mon cerveau. Et tout n'est pas dit partout semble-t-il ...

C'est vrai qu'il faut s'habituer aux changements et qu'on ne renonce pas à 38 ans de célibat comme ça.

dimanche 1 mai 2011

Concerts

Cette semaine était dense avec 2 concerts prévus.

Malheureusement (je ne m'en remets toujours pas) j'ai perdu LA place pour LE concert de Patricia Barber, je n'ai donc pas pu aller la voir.

Bouhouhouhouhouhohouh !

Mais vendredi soir, j'ai découvert Thomas Fersen et ... ma fois, c'était super !
Musique entraînante, paroles assez drôles sur des sujets un peu morbides (des assassins, Dracula, des prisonniers ...).
Près de 2 heures avec un public complètement acquis, dans une ambiance survoltée.

Bien bien bien ! Je recommande !